Les 5 W : ça se vaut en rédaction web
Rédaction offshore Madagascar – Ile Maurice

Les 5 W : ça se vaut en rédaction web

Les rédacteurs web sont classés parmi les gens sur-informés du monde moderne. Tout comme le reporteur, il doit rapidement synthétiser ses données sans en perdre une miette, pour ensuite mettre en place une rédaction qui distingue son écrit d’autres « œuvres » sur le web. C’est tellement facile à dire ! Mais de par ce côté journalistique, les auteurs du web sont dotés de quelques techniques leur permettant de rester sur la ligne, comme la règle des 5 W. Comment cela s’appréhende-t-il en rédaction web ?

Les 5 W pour orienter et captiver l’internaute.

Pour les défenseurs de leur usage en rédaction web, les cinq pronoms interrogatifs (quoi, qui, où, quand et pourquoi) constituent un fil conducteur devant mener le lecteur vers un point de non-retour. Un point où il va se convertir en acteur, en acheteur. Cette technique permet au rédacteur web de mettre en place une structure rapidement compréhensible par l’internaute ou le mobinaute. L’opérateur pose les contours du sujet (un produit, une solution, un évènement…) en entrant progressivement dans le vif. Le tout est réalisé dans le cadre d’une rédaction courte, concise et précise.

Comment utiliser le 5 W en rédaction web ?

Grâce à cette règle, les internautes sont plus aptes à assimiler rapidement le corps du texte. Selon les usages en matière de rédaction web, les réponses à ces questions sont placées à chaque début : dans les sous-titres, dans l’introduction, dans la première phrase du paragraphe… Cette façon d’écrire est spécialement réalisée pour l’internaute, zappeur de nature. Les acceptions relatives à ces interrogations devront être bien mises en évidence, à plus forte raison pour les mobinautes, ce, peu importe l’angle d’attaque.

La règle des 5 W n’est pas tout.

Si les informations sur le Net pouvaient être cernées uniquement par la règle des 5 W, ce serait un travail facile pour les rédacteurs web. Mais la toile est tissée par des milliards de fils interconnectés et de taille différente. Ce qui veut dire qu’aborder un thème soulève un peu plus de questions. Les « qui, quoi, où, quand et pourquoi » sont peut-être suffisant pour relater des faits ou des événements ou les contours d’un produit. Mais quand il s’agit, par exemple, d’appliquer des solutions et des coûts, il est évident que des « comment » et des « combien » sont ajoutés.

Au contraire, la règle des 5 W a aussi ses exceptions. Par exemple, quand le rédacteur trouve que les réponses à « où » et « quand » ont une importance négligeable, il convient de les omettre de la trame de rédaction. Il ne faut pas oublier que la règle pour un rédacteur, c’est d’amener l’internaute à lire tout le texte, de la majuscule du titre principal au point final.

 

Rédaction efficace

Rating by excellent: 4.0 stars
****